The Void (Tension)

Expliquez-nous pourquoi vous préférez la Xbox 360 ou comment vous fumez vos copains à Mario Kart.
Post Reply
User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 04 September 2012, 14:49

[align=center][/align]

Le jeu vidéo indépendant est souvent agaçant. On a soit des jeux à la direction artistique de malade et au gameplay à chier, soit des jeux au gameplay génial et à l'esthétique infecte. Je n'entre jamais dans le débat qui oppose souvent l'un ou l'autre car, à mes yeux, un jeu doit posséder les deux aspects. Je suis incapable de m'amuser sur un jeu au gameplay pourri, tout comme je suis incapable de m'amuser sur un jeu laid, sans scénario ou sans patte graphique. Heureusement pour moi, il y a des jeux comme The Void.

Au premier abord, The Void est un jeu d'ambiance. On se sent submergé, les graphismes sont superbes (avec pourtant une qualité technique approchant à peine celle de la PS2). La bande son est une tuerie absolue, et je ne parle pas que des musiques. Et le gameplay est au départ très, très, très incompréhensible : on est lancé au milieu de nulle part et on nous donne des informations au compte goutte, de manière souvent cryptée. Le jeu avait tout pour finir comme n'importe quel jeu indépendant auquel on joue une heure pour apprécier la direction artistique, puis qu'on quitte et qu'on ne réouvre plus. Sauf que voilà, ça fait un an maintenant que je n'en finis plus de relancer des parties de ce jeu, que je m'éclate et que je réfléchis dans la rue à de nouvelles idées pour en venir à bout (chose que je n'ai pas encore réussi à faire).

[align=center]Image[/align]

The Void est un jeu russe, créé par Ice-Pick Lodge, qui sont également à l'origine de Pathologic. Le jeu se déroule à la première personne, et l'interaction avec l'environnement se fait à partir de dessins à la souris (un peu à la manière d'Okami). Il y a une base scénaristique très présente et passionnante, mais le jeu n'est absolument pas linéaire, et les éléments fondateurs de chaque partie sont d'ailleurs aléatoires.

Le titre original du jeu était Tension, et il était très bien trouvé. Une partie du jeu dure environ une trentaine d'heures (enfin, si on arrive jusque là), et c'est une très lente montée de stress. Pour ceux qui jouent à Starcraft, imaginez une partie solo qui serait extrêmement lente, étalée sur 30 heures, où vous avez la possibilité de sauvegarder à tout moment et le temps de réfléchir à chacune de vos actions. Mais la pression est la même. Le jeu est extrêmement lent et vos craintes évoluent imperceptiblement, vos doutes s'amplifient, et vos choix deviennent de plus en plus difficile à prendre.

Comment décrire le système du jeu ? C'est un des rares jeux pour lesquels on peut dire : il n'en existe pas un seul qui ressemble à ça. Il est difficile aussi de ne pas spoiler le gameplay, car un des grands plaisirs du jeu est de le découvrir petit à petit. Je m'en tiendrai donc à ce qui est écrit dans la notice, mais sachez qu'au fur et à mesure de notre découverte des principes du jeu, on est de plus en plus accroc tant c'est génial d'inventivité.

Vous êtes jetés sans introduction dans un monde aride, en noir et blanc. Un énorme arbre mort se trouve devant vous. Une voix de femme mourante vous demande d'approcher. A peine vous commencez à avancer que l'arbre mort s'embrase de couleur dorée.

[align=center]Image[/align]

La jeune femme est époustouflée par l'effet que vous produisez. De petites plantes de couleur ont germés sur le sol, et vous les ramassez. La jeune femme vous explique alors le fonctionnement de la couleur (même si très honnêtement, vous êtes loin de tout savoir à ce moment du jeu)

[align=center]Image[/align]

Ça, c'est vous. En haut à droite, ce sont les couleurs que vous ramassez. Dans votre corps, il y a plusieurs cœurs (au début du jeu, un seul : il faudra les trouver). Vous pouvez prendre les couleurs à droite pour remplir vos cœurs. Chaque couleur produit un effet différent sur vous. Par exemple, la couleur Azure vous procure de la vitesse, ou la couleur Crimson vous procure de la force. Mais surtout, la couleur, quelle qu'elle soit, est votre vie : quand vous mettez 50 de Crimson dans un cœur, vous avez non seulement 50% de force, mais surtout 50 points de vie.

Là où ça se complique, c'est pour les couleurs qui se trouvent à gauche. Celles-ci servent à dessiner des signes à l'écran, les Glyphs, qui ont des fonctions variées (différentes sortes d'attaques et techniques, etc.). Pour obtenir ces couleurs à gauche, il faut en fait transférer les couleurs qui sont dans vos cœurs. Et pour effectuer ce transfert, il faut passer du temps dans le Void.

[align=center]Image[/align]

Le Void est en fait une sorte de mappemonde où sont connectées entre elles des « chambres » (des petites map), dont celle où vous êtes apparus. Dès qu'on quitte une chambre, on retourne dans le Void. Le Void fonctionne en temps réel : les secondes passent. Pendant ce temps, les couleurs qui sont à l'intérieur de vos cœurs se transfèrent dans les couleurs de gauche du screenshot précédent. Elles deviennent donc de la couleur avec laquelle vous pourrez dessiner... mais elles disparaissent du même coup de vos cœurs.

On commence déjà à saisir à quel point The Void est perfide. En réalité, il n'y a qu'un seul et unique paramètre : la couleur. C'est à la fois vos points de vie, vos compétences, et même le temps. Avec trop peu de couleur, vous ne tenez que quelques secondes dans le Void. Et lorsque vous avez de la couleur, passer du temps dans le Void vous fait perdre lentement votre vie, et tous les bénéfices de vos couleurs. Mais vous y gagnez de quoi attaquer et de quoi recréer de la couleur... Ce n'est que le début d'un immense nœud de dilemmes qui ne fera que s'amplifier durant tout le jeu.



Eros et Thanatos

The Void est un jeu qui sent la mort. Le travail graphique et sonore est exemplaire, mais c'est surtout le gameplay qui vous donnera en permanence la sensation de mourir, d'être en manque. Vous chargerez 3 fois la même sauvegarde pour éviter de perdre quelques points couleur, vous grapillerez les dernières petites miettes en vous demandant comment vous allez survivre à votre prochain voyage. Vous vous sentirez menacés en permanence, tant vous êtes conscient de votre faiblesse et de votre ignorance dans ce monde ingrat et sans pitié. Vous vous prosternerez pour obtenir la moindre information susceptible de vous faire comprendre le pourquoi du comment de cet enfer. Et vous ne pourrez jamais demander des choses précises puisque, bien évidemment, vous êtes muet.

Mais il y a encore pire. Il y a les Brothers.

[align=center]Image[/align]

Les Brothers sont les gardiens du Void. Ils feront leur entrée fracassante après quelques Cycles (séquences de 100 secondes dans le Void), alarmés par toute cette couleur qui est apparue. Ils discuteront pendant vos voyages, ou vous donnerons des ordres. Certains vous aiment bien et vous considèrent comme un des leurs, un apprenti. D'autres ne vous font pas confiance. Pendant vos voyages, vous les écouterez donc régulièrement débattre à votre sujet, notamment sur la question de votre éventuelle exécution.

[align=center]Image[/align]

En dehors des Brothers, il y a bien évidemment des ennemis dans les diverses chambres du Void. Ceux-ci sont très rares et très lents, mais il ne faut pas les sous-estimer. Quand ils finissent par attaquer, il y a de quoi hurler devant son PC. On peut les tuer, mais ça coûte beaucoup de couleur, beaucoup trop... C'est une solution critique. Le mieux est de les éviter, se cacher, ou courir (quand on a assez d'Azure, sinon on se traîne lamentablement...). Ils sont tous plus ignobles les uns que les autres, et déambulent sans but dans des environnements dévastés. On nous dit qu'ils sont déjà morts, et effectivement, ils sont noirs et blancs comme les décors.

Et enfin, dans les tréfonds de cet abîme morbide, il y a les Sisters, votre rayon de soleil.

[align=center]Image[/align]

Les Sisters sont les propriétaires des chambres du Void. Chaque Sister est surveillée par un Brother, car ceux-ci se méfient d'elles comme de la peste. Elles aiment beaucoup la couleur, et vous en demanderont, tellement, tellement... Elles possèdent 4 cœurs. On peut les remplir avec leurs deux couleurs favorites uniquement (chaque Sister demande un couple différent de couleurs). Lorsqu'on rempli le premier cœur d'une Sister, elle nous donne accès à ses chambres. Lorsqu'on rempli son deuxième cœur, elle nous ouvre la route vers la Sister suivante. C'est ainsi qu'on peut petit à petit voyager dans tout le Void.

[align=center]Image[/align]

Lorsqu'on ouvre son 3ème cœur... Les Brothers ne sont pas contents, nous dit-on. Je m'arrête là, car découvrir ce qui se passe après est tout l'intérêt du jeu, que ce soit au niveau du gameplay ou du scénario. On comprend cela dit assez vite qu'il faut choisir une des Sister pour... Pour quoi, exactement ? Vous le découvrirez petit à petit.

En attendant, chaque fois qu'on donne de la couleur à une Sister, on a droit à une séquence érotique où elle exprime corporellement le plaisir intense que ça lui procure. Et chaque fois qu'on ouvre un de ses cœurs, les éléments qui masquent sa nudité disparaissent un peu plus. Yummy.

[align=center]Image[/align]

Les jardins et les mines

Pour obtenir la quantité invraisemblable de couleur qu'exigent les Sisters, vous avez deux types de chambres privilégiées : les jardins et les mines.

Les jardins ressemblent au départ plus à des déserts. Mais il y a effectivement des arbres, même s'ils sont morts. On peut donner de la couleur à ces arbres (une seule, cependant).

[align=center]Image[/align]

Un arbre à qui on a donné de la couleur deviendra, durant les quelques Cycles suivants, une source de cette couleur. C'est donc un moyen de créer de la couleur (mais il faut déjà en utiliser un bon tas, avant de pouvoir en gagner...). Il faut cependant les protéger avec des pièges car les Brothers les ravagent. Et ces pièges coûtent encore de la couleur.

Ça a l'air simple comme ça, mais les jardins sont l'élément du jeu le plus complexe à gérer, et surtout le plus complexe à comprendre pleinement. Je ne spoile rien, mais vous apprendrez de plus en plus de conditions à remplir pour que ces jardins soient le plus rentables possible. Et aussi, vous vous rendrez compte à quel point le moindre de vos gestes, la moindre petite touche de couleur utilisée, influence le fonctionnement de l'intégralité du Void...

A côté des jardins, il y a les mines. Ce sont des chambres où, parfois, de la couleur émane des murs. Avec des Glyphs qu'il faudra au préalable trouver, on peut extraire cette couleur, qui donnera au cycle suivant un gros tas de couleurs. Mais contrairement aux arbres, les exploitations de mines ne fournissent de la couleur qu'une seule fois avant d'être épuisées.



Points faibles et points forts du jeu

Points faibles :

- C'est un jeu à petit budget et ça se ressent dans la maniabilité. Il faut un petit temps pour s'adapter à la physique et aux contrôles un peu dégueulasses du jeu, même si après ça vient naturellement. De même, il faut s'attendre à subir quelques bugs parfois agaçants, qui font que souvent on ne sait pas si on fait les choses mal, ou si c'est le jeu qui merde.

- Le jeu devenant quasiment un jeu de gestion au bout d'un certain temps, on aurait aimé que certaines opérations puissent se faire plus rapidement (comme celle de remplir ou vider les cœurs, chose qu'on fait en permanence)

- Le jeu étant très difficile et n'autorisant que très peu les erreurs, on aurait aimé un système de sauvegarde mieux construit. Comme on doit sans arrêt recharger des parties, ou sauvegarder pour tester quelque chose et revenir en arrière si ça foire, ce serait bien de pouvoir nommer et classer ses sauvegardes.

- Des bugs de son gâchent un peu le merveilleux travail qui a été fait à ce niveau : la musique bugue un peu quand on ouvre le menu, les boucles sont abruptes, et il y a des moments où le volume sonore est un peu random.

- Une grande partie des Glyphs ne servent à rien... C'est vraiment dommage. Ou alors, je ne sais tout simplement pas encore les utiliser à bon escient... N'oublions pas que je n'ai toujours pas réussi à obtenir une bonne fin.

- Il est impossible de gagner une partie dès la première fois. C'est aussi une qualité, mais ça peut décourager au départ. On obtient des informations capitales très tard dans le jeu, qui font qu'on doit tout recommencer... Mais quel bonheur de les apprendre et de voir tous les horizons que ça ouvre pour la prochaine partie !

- Le jeu est extrêmement cruel envers le joueur.

[align=center]Image[/align]


Points forts :

- L'ambiance graphique et sonore est magistrale. L'immersion est immédiate et radicale.

- Le gameplay est parfaitement pensé, alors qu'il s'agit d'un style de jeu jamais vu auparavant. Tout a été étudié minutieusement. On ressent même du plaisir quand on perd à la fin d'une partie, tant on se rend compte de la subtilité de ce jeu, d'à quel point ils ont prévu les comportements du joueur, ses idées de stratégie, et qu'ils ont tout fait pour rendre le tout très difficile et très contraignant... Sans pour autant que ce soit impossible ni sans que ça demande autre chose que de bien réfléchir.

- Le scénario est très prenant sans être envahissant. Il n'y a aucune scène qui ralentit le gameplay, à part quelques rares exceptions. Tout est intégré au jeu de sorte que gameplay et scénario ne fassent qu'un.

- Le jeu n'est absolument pas linéaire, et il y a par ailleurs 13 fins différentes (je n'en ai vu qu'une, celle où on termine le jeu mais où on n'a rien réussi à faire...)

- Le replay value est sensationnel. La difficulté du jeu y participe, mais aussi l'attrait des 13 fins (elles sont toutes potentiellement intéressantes), et le fait que le déroulement du jeu soit en grande partie déterminé de manière aléatoire, ce qui fait qu'on doit toujours réfléchir autant à chaque partie pour se sortir des nouvelles situations.

- Le jeu ne coûte que 10€ sur Steam... Et l'OST est distribuée gratuitement par les créateurs eux-mêmes. Quand je pense à tous les jeux que j'ai payé 50€ et auxquels je n'ai pas passé le dixième du temps que j'ai passé sur celui-ci...

- Le jeu est extrêmement cruel envers le joueur.

[align=center]Image[/align]



Conseils

- Faites BEAUCOUP de sauvegardes.

- Observez bien les indications disponibles à l'écran quand vous faites une opération importante. Elles sont peu nombreuses et discrètes, mais indispensables. Sans prendre note de certains détails, vous pourrez vite désespérer.

- Entraînez-vous à dessiner les Glyphs importants le plus vite possible.

- Ne vous découragez pas lors des premières parties : il vous faudra de nombreuses parties avant de survivre jusqu'à la fin du jeu, et d'encore plus nombreuses parties avant d'obtenir une bonne fin (je n'y suis toujours pas). En fait, il y a deux phases distinctes dans l'expérience The Void : la première est la découverte du Void, de ses principes, de ses acteurs, des règles à respecter, de ce que vous pouvez faire et obtenir, des innombrables erreurs à ne pas faire. C'est une phase beaucoup plus ambiance (même si faut déjà y arriver). La deuxième est de réussir à atteindre l'un des 13 buts possibles que vous découvrirez, en sachant enfin comment tout marche. C'est une phase beaucoup plus gameplay (et heureusement, on peut passer tous les textes qu'on connaît déjà – même si perso je relis tout avec plaisir, j'aime me replonger dedans).

- Vous entendez des voix chuchoter quand vous prenez de la couleur... D'autres voix commentent vos actes par moments. Faites bien attention à ce qu'elles disent, et demandez vous toujours à qui appartient la voix (n'oubliez pas que certains vous veulent du mal, et d'autres veulent vous aider).

- Et enfin : READ THE FUCKING MANUAL.


[align=center][/align]
[align=center]Cette OST, nom de dieu.[/align]

User avatar
ARRG
Beaugosse du braiSN
Posts: 7424
Joined: 21 May 2006, 18:34
Location: Suisse

Re: The Void (Tension)

Post by ARRG » 04 September 2012, 15:04

Je suis assez intéressé si ça te tente de faire un topic avec spoilers sur les mécaniques du jeu. Car j'ai déjà fait pas mal d'heures sur le jeu mais je finis inexorablement par épuiser mes ressources ou me retrouver bloquer face à un brother. Ca reste passionnant mais peut être que je suis passé à côté d'un truc important, et j'ai pas trop le courage de me refaire le tout début du jeu qui est quand même lourdingue après les premières fois.

En tout cas ce jeu est un chef d'oeuvre, et même si je suis loin de l'avoir fini (j'avais accumulé presque tous les coeurs dans ma meilleure partie) je l'ai énormément apprécié.

User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

Re: The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 04 September 2012, 15:24

Je peux te donner en vrac les trucs que j'ai appris tardivement (attention à ceux qui n'ont pas joué, il y a de l'ultra spoiler) :

- Il faut éviter le plus possible d'utiliser les deux couleurs préférées d'une Sister dans ses chambres. Ca les détruit beaucoup plus rapidement (de plus en plus de monstres apparaissent, de moins en moins de rendement pour les arbres, et vers la fin, l'horrible Scorpio qui envahit tes jardins et bouffent les arbres définitivement) Quand je dis utiliser, ça vaut pour la création des arbres, mais aussi pour n'importe quelle utilisation de couleur (genre quand tu tues un ennemi, choisis une couleur autre que les deux préférées de la Sister à laquelle appartient la chambre où tu es).

- Pour tuer les Brothers efficacement, il faut les frapper avec la couleur qui s'allume en haut à droite de l'écran (peut-être que tu avais déjà capté, moi j'ai mis du temps à m'en appercevoir). Par ailleurs, leurs couleurs point faible sont les couleurs préférées de leur Sister affiliée.

- Il faut être patient et surtout ne pas gaver les jardins au début du jeu. On est tenté de le faire après les premiers gros rendements de mines, mais il faut plutôt donner immédiatement les couleurs aux Sisters. Car il faut conserver des jardins vierges pour la fin du jeu, on a besoin d'énormément de couleur pour atteindre le statut de Turgor. En plus, ne pas gaver les jardins permet de ne pas trop bousiller le Void, donc d'avoir plus de couleurs à chaque Cycle, et moins de monstres. C'est un conseil à ne pas prendre à la légère. J'avais fait une partie que je croyais vraiment parfaite, où j'étais gavé de couleur pendant tout le jeu, où j'avais ouvert les 4 coeurs de ma Sister, où j'avais tué tous les Brothers, et je me suis retrouvé comme un blaireau à la fin avec des jardins miteux ou définitivement ruinés, et je n'ai pas pu atteindre le statut de Turgor (qui implique d'avoir l'intégralité de tes coeurs remplis à bloc, ce qui équivaut à 700 points de couleur, tout en faisant en sorte d'avoir les 100% de chaque couleur).

- J'ai par contre l'impression que le rendement des mines dépend de l'utilisation des jardins... Si ça se vérifie, ça veut dire qu'il faut au moins faire un arbre par jardin, histoire de s'assurer des couleurs dans les mines. Je n'ai pas encore vérifié ça.

- Il faut maintenir le plus possible la balance des couleurs (visible dans le menu qu'on ouvre avec J). C'est-à-dire qu'il faut utiliser le plus possible chaque couleur autant que les autres. Sinon, on crée un déséquilibre et ça a des conséquences que j'ai encore du mal à déterminer. C'est clair que ça finit par créer des pénuries de telle ou telle couleur, mais je crois aussi que ça influe sur les combats contre les Brothers. Genre si il y a une pénurie de Violet, tes attaques de Violet seront nulles.

- Si on veut créer un jardin sans néanmoins bousiller la chambre des Sisters, il faut se remplir de Silver. Je ne l'ai cela dit jamais fait, car le Silver a l'effet inverse du Violet : ça consomme plus pour faire un arbre... Mais si ça se trouve, il faut utiliser ça malgré tout.

- J'ai fait une partie en notant les évènements qui arrivent obligatoirement au même moment lors du déroulement d'une partie. Ca permet de mieux anticiper :

Cycle 5 :
Arrivée des brothers

Cycle 6 :
Whaler demande d'enlever un coeur à la première Sister
Mantid demande d'extraire les mines Pharynx et Bastion. Il donne le glyph Expose. Uta donne le glyph Extract.

Cycle 10 (ou 9) :
Warden demande de tuer le Pangolin. On a 5 cycles pour le faire.

Cycle 16 : Montgolfier demande de tuer Triton et Worm avant le 30ème cycle.

Cycle 18 : Cutscene dans la ville.

Cycle 21 :
La première sister meurt. (Note : je pense que la fin ultime est celle où on la fait revivre et qu'on la choisit. Je sais que c'est possible en nourrissant son arbre une fois qu'elle est morte, mais ça demande énoooormément de couleur)

Cycle 27 (ou quelques cycles avant) : Les brothers commencent à attaquer les Sisters une par une.

Cycle 31 : On obtient le coeur de Breakthrough.

Cycle 36 : Fin

User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

Re: The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 04 September 2012, 15:46

J'oubliais le descriptif des couleurs.

Gold : Permet d'économiser de la couleur quand on remplit le coeur d'une Sister. Il est capital d'y penser avant d'en donner, et de toujours en avoir pour 100% dès le début du jeu. Un bon moyen est de commencer par nourrir la première avec uniquement du Emerald et non du Gold, et de conserver le Gold bien précieusement.

Violet : Idem que le Gold mais pour les arbres. Par contre, ça détruit plus vite les chambres.

Crimson : La force, rien de spécifique à dire. Impossible de tuer un Brother sans avoir 100% de Crimson.

Emerald : La défense. A noter qu'il est largement possble de tuer un Brother sans se faire toucher, donc on n'est pas obligé de conserver précieusement de Emerald.

Azure : La vitesse, mais aussi la puissance de saut. C'est essentiel pour attraper les petites sphères de couleur qui se baladent parfois dans les chambres et disparaissent très vite. Elles rapportent gros.

Amber : Permet d'accélérer le transfert de la couleur des coeurs vers le Nerva.

Silver : L'inverse de Amber. Et aussi, l'inverse de Violet. Je ne suis pas sûr que ce soit l'inverse du Gold, mais dans le doute, je le vire toujours avant de donner à une Sister.
Last edited by Cornemuse on 04 September 2012, 15:54, edited 1 time in total.

User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

Re: The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 04 September 2012, 15:53

Et enfin, les bestioles :

- Les machins sans forme qui sautillent et qu'on voit en premier ne sont pas dangereux, il faut éviter de gâcher de la couleur en les tuant.

- Idem pour les oiseaux. Il faut juste être constamment en mouvement.

- Les grosses bestioles qui nous aspirent sont longues à tuer mais fournissent beaucoup de couleur quand on les tue. Elles donnent le plus souvent du Silver, qui est la couleur la plus rare du jeu (ou alors c'est parce que je ne l'utilise pas assez qu'elle est rare...)

- Les AFFREUX oiseaux qui sortent du sol quand on prend une plante de couleur ne sont pas SI affreux. Il faut être à 100% de Azure, et choper les couleurs en ne s'arrêtant jamais de courir. Ca finit en course poursuite hyper stressante mais au moins on chope toutes les vraies plantes de couleurs.

- Les petites bestioles qui portent une boule de couleur pour finalement te bouffer ne sont pas intéressantes. Quand on les tue, on ne récupère pas la petite boule de couleur.

- Les "Fireflies", celles qui se sauvent avec un bruit rigolo quand on les approche, sont de la couleur à récupérer. Il faut faire le Donor Glyph sur le sol à un endroit vers lequel elles se dirigent. Elles se jetent sur la petite boule de couleur qui est tombée, et à ce moment faut y aller et les choper. Elles donnent beaucoup de couleur.

- Les boules de couleurs qui s'effacent sont aussi à récupérer, comme j'ai dit dans ma description de Azure.

- Les mini bestioles qui s'enterrent dans le sol se récupèrent avec le Glyph qui attirent les bestioles (ça attire aussi les fireflies, mais quand il n'y a qu'elles, le Donor Glyph consomme moins et suffit).

User avatar
draft
Sandwich au caca
Posts: 121
Joined: 17 February 2009, 00:28

Re: The Void (Tension)

Post by draft » 04 September 2012, 19:33

Je voulais en parler. Mais le problème quand on parle de ce jeu c'est qu'il faut tout expliquer parce que c'est juste tellement unique en son genre.

Les autres jeux de chez Ice Pick Lodge ont tous l'air autant barré et uniques au niveau des concepts. Quand j'aurais fini The Void je m'attaquerai à Pathologic.
The insignificant other.
Image

User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

Re: The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 04 September 2012, 20:13

Il faut que j'essaye Pathologic aussi. Mais god, qu'il est laid...

Par contre leur dernier jeu j'ai vraiment, vraiment pas envie de le tester :



Je crois qu'ils ont définitivement pêté les plombs après avoir fait The Void.

User avatar
Djidiouf
braiSNeux tecktonik
Posts: 3842
Joined: 06 September 2008, 02:52
Contact:

Re: The Void (Tension)

Post by Djidiouf » 04 September 2012, 21:00

- La vie ? C'est assez complexe en pratique, mais j'en ai rien à foutre.
- Coul stori pro.

User avatar
ARRG
Beaugosse du braiSN
Posts: 7424
Joined: 21 May 2006, 18:34
Location: Suisse

Re: The Void (Tension)

Post by ARRG » 04 September 2012, 21:25

J'ai joué à Cargo (je l'ai fini même). C'est pas très long. L'ambiance est assez sympa, barrée et tout, y'a des aspects très cool au jeu et il est pas désagréable. Mais le gameplay est nul, du coup à la fin je jouais vraiment juste pour le finir / voir ce qui arriverait de bizarre, mais c'était plus vraiment fun. L'idée générale c'est de construire des véhicules (volants, roulants, ou des bateaux et sous-marins) et réaliser des missions avec. Sans le contexte sympa autour il vaudrait vraiment rien.
Cornemuse wrote:- Il faut maintenir le plus possible la balance des couleurs (visible dans le menu qu'on ouvre avec J). C'est-à-dire qu'il faut utiliser le plus possible chaque couleur autant que les autres. Sinon, on crée un déséquilibre et ça a des conséquences que j'ai encore du mal à déterminer. C'est clair que ça finit par créer des pénuries de telle ou telle couleur, mais je crois aussi que ça influe sur les combats contre les Brothers. Genre si il y a une pénurie de Violet, tes attaques de Violet seront nulles.
J'ai lu quelque part qu'en réalité cet effet n'était pas implémenté et que donc maintenir l'équilibre n'est pas nécessaire. Je ne sais pas si c'est vrai ou pas mais au cas ou je te le dis.

Sinon merci pour les autres tips, certains me seront utiles.

User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

Re: The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 04 September 2012, 21:55

C'est étrange quand même car c'est souvent répété de différentes manières par les Sisters, comme conseil... A vérifier. C'est sûr que je n'ai jamais vraiment vu les effets.

Sinon, je ne pensais pas un jour tomber sur quelqu'un qui a joué à Cargo. Ma foi, il faudrait que j'essaye, si c'est pas si naze. Sinon en ce moment ils ont lancé un projet sur kick-starter, un genre de jeu de plate-forme avec un design Tim-Burtonesque. Je me demande ce que ça donnera.


Djidiouf : Merci beaucoup ! C'était rapide :win: Au fait, y a-t-il un moyen que j'édite moi-même l'article sur le site ? Car en relisant un peu, il y a des fautes d'orthographe.




Et sinon, quelle était la Sister de votre choix ?

User avatar
ARRG
Beaugosse du braiSN
Posts: 7424
Joined: 21 May 2006, 18:34
Location: Suisse

Re: The Void (Tension)

Post by ARRG » 04 September 2012, 22:14

J'avais choisi Uta mais vu la rareté du Silver c'est pas un choix évident.
C'est étrange quand même car c'est souvent répété de différentes manières par les Sisters, comme conseil... A vérifier.
Oui oui les devs avaient l'intention de le faire, mais pour des raisons de temps le système n'a pas été programmé. C'est sur gamefaqs que j'avais vu ça je crois.

Tiens une question:
est-ce qu'on gagne queqlue chose à ouvrir le coeur des sisters qui se déplacent ?`

User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

Re: The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 04 September 2012, 22:23

Bonne question, j'ai jamais vérifié... J'ai prévu de tenter dans la partie suivante si jamais, avec tout ce que j'ai mis en place cette fois-ci, je n'arrive toujours pas à obtenir une fin avec une Sister. (Il y a apparement moyen d'avoir une bonne fin tout seul, ce qui est plus facile, mais j'ai envie d'en sauver une, c'est plus fort que moi ^^ C'est déjà dur de choisir.)

Héhé j'avais choisi aussi Uta. Puis Yani. Et cette fois-ci je fais celle avec la lame au-dessus de la tête, mais j'ai oublié son nom..

User avatar
Cornemuse
Junkie hallucinobraiSN
Posts: 4075
Joined: 12 January 2008, 22:11
Location: Montpellier/Nîmes

Re: The Void (Tension)

Post by Cornemuse » 09 September 2012, 17:28

J'AI GAGNE THE VOID !

Je me suis jamais senti aussi puissant !

YES !

Post Reply